Pour le pêcheur, affronter le froid n'est pas le plus simple, munissez-vous d’un bon manteau, une paire de bottes et de gants pour résister à ces températures mais le jeu en vaut la chandelle puisque le froid a des bienfaits sur nos sessions de pêche.

Sur de nombreux plans d'eau le poisson est plus facile à localiser car regroupé et si certains carnassiers sont « timides » de par leur rythme alimentaire ralenti, ils s'alimentent tout de même. Ils sont même opportunistes et profitent souvent d'une bouchée facile pour satisfaire leurs besoins, c'est ainsi que des gros spécimens se font attraper à cette période de l'année.

I/ Le sandre

Le sandre souvent calé sur le fond réagira s'il se sent agressé sur son lieu de repos où la tranquillité prédomine.

D'ailleurs il n'est pas rare de prendre un sandre couvert de sangsues ce qui montre que les poissons restent longuement calés sur le fond et rentrent en activité sur de courtes périodes durant la journée. La pêche d'hiver s'effectue souvent en quelques minutes, si le pêcheur a de la chance il rencontrera des poissons actifs à deux ou trois reprises dans la journée et là comme on a l'habitude de le dire : "Il faut être au bon endroit au bon moment".

Le bon endroit votre expérience vous le donnera sans problème après il faut être patient, varier sa pêche pour déclencher l'agressivité du poisson sinon être prêt lorsqu'ils décideront de s'alimenter.

II/ Le brochet

Le brochet est certainement le meilleur exemple à donner : pêcher en hiver ce poisson requiert des leurres et nage de leurre ralentie entre deux eaux, parfois même à peine décollé du fond au plus près d’obstacles (bois morts, épave, pile de pont, …).

Le métabolisme du brochet étant ralenti il réduit ses déplacements au strict minimumpour économiser son énergie et n’entreprendre qu’un rare mouvement de chasse sur une proie de belle taille pouvant passer sur son poste de repos.

III/ La perche

La perche est relativement active en hivers, réduisez simplement la vitesse d’animation comme pour n’importe quel autre type de poissons et ajoutez-y quelques coups de scion afin de donner un effet de « fuite » à votre leurre ce qui déclenchera l’attaque de notre petit carnassier.

Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour réaliser une superbe saison de pêche hivernale, nos amis carnassiers n’ont qu’à bien se tenir !!