Comment pêcher le brochet?

Nom latin : Exos Lucius .

Famille : Esocidés .

Taille : En moyenne de 50 cm à 1 mètre ( jusqu’à 1.50 mètres pour certains spécimens )

Poids : En moyenne de 2 à 8 kilos ( jusqu’à 20 kilos pour certains spécimens ) .

Considéré comme le roi des carnassiers de par sa puissance et sa combativité , le brochet peut se rencontrer dans toutes les eaux d’Europe . Il vous sera facile de le reconnaître , avec ces couleurs verdâtre et jaunes ainsi que son corps fusiforme , vous ne pourrez pas le rater . Lebrochet est armé d’une redoutable mâchoire de 700 dents ( rien que ça )

Les Nylons pour la pêche du brochet

Un nylon fluorescent à faible élasticité d’un diamètre de 24 à 30/100 ( voire même 35 ou 40/100 pour les postes très encombrés )

A la cuillère tournante pour la pêche du brochet

C’est vraiment le leurre du débutant . Il vous suffit d’avoir une bonne canne , un moulinet à tambour fixe comme vu plus haut avec un nylon de 30 voir 35/100 et d’un assortiment de cuillers dont les incontournables Suissex à pompom rouge , les Mepps Aglia et les Lusox . Les cuillers seront précédées d’un avançon (court bas de ligne en acier ou en très gros fluro carbone conçus pour résister aux dents de certains carnassiers )  en métal sur lequel vous aurez parfois enfilé un plomb sabot pour pêcher plus creux . La taille des cuillers pourra varier du n°3 au n°5 et leurs tons seront de préférence argentés ou dorés . La nacre étant tout aussi efficace .

La technique de la cuiller tournante est à la fois simple et efficace . Il vous suffit de lancer devant vous ( à proximité d’un herbier ou d’un arbre immergé , c’est encore mieux ) et de ramener plus ou moins lentement en variant les vitesses mais sans autres manœuvre particulière .

Au popper pour la pêche du brochet

Une pêche qui peu donner d’excellents résultats , c’est à notre goût la plus spectaculaire , les attaques de ces redoutables prédateurs étant toujours d’une  extrême violence .

Le popper est une sorte de gros flotteur au nez concave , armé d’un ou deux triples hameçons que vous lancerez le plus près possible de ce qui vous semble être un poste à brochet . L’action de pêche est relativement simple : il vous suffit de ramener par à-coups ce leurre flotteur , chaque tirée de la ligne produisant une mini-gerbe d’eau , ou plus efficacement une mini-vague due à la rencontre du nez concave et de la surface de la rivière ou de l’étang . C’est au cours de se lancer-ramener que le brochet va se ruer sur le leurre qu’il aura parfois suivi jusqu’au bateau ou jusqu’à la rive . L’attaque est si brutale qu’il arrive souvent que le poisson rate sa proie notamment lorsqu’il retombe sur le Popper après son saut . N’hésitez surtout pas tenter votre chance une deuxième fois , car  votre adversaire , lui n’hésitera pas à retenter sa chance . Un bon popper mesure entre 5 et 10 cm de long et s’anime à la moindre sollicitation . Notez également que les petits modèles attirent aussi les grosses perches .

Conseil :  Ne poppez pas trop fort et surtout observez des pauses de quelques secondes entre les tirées : c’est bien souvent sur un leurre complètement immobile que se produit l’attaque .

En conclusion :

  • Le brochet se déplaçant peu , ne négligez pas le travail de repérage .
  • Optez pour un matériel fiable et solide .
  • Lorsque vous choisissez un bas de ligne en crinelle d’acier , celui-ci doit être souple et discret .
  • Pensez à utiliser des esches d’une quinzaine de centimètres si vous voulez augmenter vos chances de piquez un adversaire de belle taille .
  • Soyez toujours bien attentif durant votre partie de pêche les touches peuvent parfois être discrètes , et ce quelque soit la taille du poisson .
  • Rappel : les dents du brochet sont dangereuses , prenez garde .